Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
L'autre actualité musicale et cinématographique

[A Suivre] HUNTR, le surprenant projet de Gilbere Forté & Raak

[A Suivre] HUNTR, le surprenant projet de Gilbere Forté & Raak

Gilbere Forté ne fait rien comme les autres. Ses deux premières mixtapes au début des années 2010 (87 Dreams puis Eyes of Veritas) lui ouvrent rapidement de prometteuses perspectives. Il se retrouve même rapidement à poser aux côtés de Kanye West le temps d’un remix du Alors On Danse de Stromae. Plus étonnant encore, on le retrouvera également parachuté en 2012 dans un petit featuring loin de l’univers auquel il nous a habitué auprès de Bob Sinclar et Sophie Ellis-Bextor pour le titre F*ck With You. A ce moment-là, on peut d’ailleurs quelque peu s’inquiéter de la tournure de sa carrière. Le succès du titre est très relatif.

C’était toutefois sans compter sur le talent conjugué du rappeur-producteur et de son acolyte de toujours Rakib « Raak » Uddin. 2013 marque un tournant d’importance avec la sortie de la mixtape Pray, dont le single éponyme est un véritable petit bijou dont je ne suis pas près de me lasser.

L’ensemble est percutant, excellemment bien produit, plein d’idées et avec des samples plutôt bien sentis (Streets Stay Crashing qui utilise une boucle de Chromatics par exemple), il attire les oreilles des majors et Gilbere Forté se retrouve alors rapidement sous contrat avec Sony Music au sein du label Epic Records. Mais alors que l’on s’attend à partir de là au déferlement, c’est une fois de plus tout le contraire qui se produit.
Hormis le très bon mais aussi assez expérimental titre White Lights et quelques collaborations ponctuelles, souvent des remix, avec BANKS ou Phantogram, Gilbere Forté disparaît quasi totalement des écrans radars. Même son compte Twitter se retrouve longtemps déserté.

Gilbere expliquait récemment dans une très bonne interview pour Hypertrak que les personnes qui l’ont recruté à l’époque ont rapidement quitté le label, sonnant ainsi le glas de tous ses projets. Il décida alors de prendre du recul et le temps de pouvoir rompre son contrat, ce qui ma foi est plutôt une bonne chose avec le recul. C’est finalement fin 2014 seulement que lui et Raak ont pu reprendre en secret le chemin des studios d’enregistrement. Mais pas sous la forme que l’on pouvait attendre.

Fini, pour le moment, la carrière solo, le duo apparaît, anonymement dans un premier temps, sous le nom HUNTR. Et ils sont entourés de trois musiciens : Nick Audy aux percussions, le guitariste Boris Likharev et un DJ nommé Helly.

Un premier titre nommé Veins fait son apparition en septembre dernier. Et si on y retrouve les sonorités habituelles de Forte et Raak, on comprend vite l’apport des autres membres. Le titre est assez inclassable dans les faits, à la croisée de pleins de genre et la volonté évidente de créer quelque chose d’unique.

Rapidement un nouveau morceau fait son apparition, plus rugueux mais tout aussi intéressant à décortiquer, Kindness confirme le virage amorcé.

C’est finalement en ce début 2016 que le duo décide d’ôter le masque et cela s’accompagne de Find Myself, piste aux forts accents country qui apporte une nouvelle pierre à un édifice définitivement plein de promesses.

Les trois titres m’emballent à leur façon et je n’ai qu’une hâte, c’est d’en découvrir bien plus. Il semblerait qu’un EP soit dans les starting blocks. Il n’y a plus qu’à attendre, mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise lorsque Gilbere Forté est dans les parages.

Autres articles qui pourraient vous intéresser