Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
Boulimique de musique et cinéma, j'essaie de n'en régurgiter pour vous que le meilleur!

Les Sélections CultureAddict 2019 : Vol. 8

CultureAddict CultureAddict

Les Sélections CultureAddict 2019 : Vol. 8

En plein festival Chorus, sur lequel je reviendrai en détail dans le courant de la semaine prochaine, je trouve quand même un peu de temps pour une sélection un peu plus courte qu’à l’habitude.

Nirina Lune – Femme Fontaine

Il y a bientôt six mois déjà, j’évoquais le talent de Nirina Lune, découverte lors d’une soirée de concerts à L’International. Elle avait annoncé ce jour-là la sortie prochaine de son premier EP et l’occasion m’avait alors été donnée de l’écouter en avant-première, et sans trop en dévoiler à l’avance, je suis donc déjà en mesure de dire que cette première tentative sera au moins une belle réussite artistique. Le tout s’appellera « Femme Fontaine« , sortira le 16 Avril prochain, et on espère que le public sera au rendez-vous de cette prometteuse artiste au textes plein de poésie et à la démarche intéressante à bien des égards qui se dévoileront dans les semaines à venir.

Le premier single est donc celui qui donne son nom à l’EP et résume assez bien la Soul un peu expérimentale de la chanteuse, naviguant aux confins d’une frontière imaginaire entre sensualité et mélancolie.
Un morceau assez formidablement travaillé à tous les niveaux. Co-produit avec Joao Pi, sa composition évolue sans cesse et les textes sont beaux, poétiques et frôlant l’érotisme.

Rendez-vous dans quelques jours pour la suite ! A commencer par le clip, qui paraîtra très bientôt et viendra ajouter d’autres composantes de l’Art de Nirina Lune, avec une mise en image par elle-même très soignée qui mettra aussi en avant l’importance de la Danse dans son univers.

Irène Drésel – Chambre2

On reste dans une certaine sensualité, mais sous une forme assez différente puisque je reviens à l’envoûtante et intense techno de Irène Drésel. Cela fait maintenant un bon moment que je suis de près sa carrière, l’ayant vue pour la première fois faire une courte mais intense prestation lors du Fnac Live Festival 2017, devant une fosse pas forcément très prête à écouter ce genre de son. Pour ma part, j’étais happé et me suis déplacé à nouveau la voir à plusieurs reprises depuis, notamment pour une superbe première partie de Rone il y a quelques mois au Zénith.

Deux ans après avoir tutoyé les sommets du souvent juste Prix Ricard S.A Live Music, il est enfin temps aujourd’hui de passer à l’exercice d’un premier album intitulé « Hyper Cristal » et composé de 14 titres à la mesure de son style et de son talent. A peine les premières mesures de l’Intro écoulées que l’on décolle vers son univers enivrant et fleuri, qu’elle met d’ailleurs si bien en valeur sur scène.

J’aime beaucoup de morceaux sur « Hyper Cristal » et en choisir un pour cette sélection n’était pas une mince affaire donc, mais j’ai fini par rester sur « Chambre2« , peut-être parce qu’il reste assez accessible pour quelqu’un qui n’écoute pas énormément de musique électronique, en restant très rond et mélodieux tout du long.

Rendez-vous est déjà pris pour moi le 23 Avril prochain à la Gaïté Lyrique pour un live sûrement haut en couleurs, comme les deux acolytes qui l’accompagnent généralement sur le devant de la scène.

Effigie – Moon

Effigie, duo à l’univers que l’on pourrait considérer rétro-futuriste mais paradoxalement tout à fait dans l’air du temps aussi, vient de sortir « Moon » dans lequel ils nous font voyager vers d’autres cieux via leurs très sympathiques nappes synthétiques couplée à une Pop résolument efficace. Le clip, mis en scène par Alexandre Meunier et Simon Bonnefoy, est tout de même assez ambitieux visuellement et sert donc bien l’ensemble.
Ce n’est que leur second single paru et il reste difficile d’en raconter beaucoup sur eux. Mais je compte bien y remédier rapidement !

Une des bonnes découvertes du moment donc, à surveiller dans les prochaines semaines, Effigie ayant plusieurs dates prévues et notamment une potentielle à Paris.

Las Aves – You Need A Dog

Cela faisait presque deux ans que l’on avait plus eu de nouveauté venant de Las Aves, groupe dont j’étais tombé sous le charme en 2015 via leur EP « L.A. » et plus particulièrement le morceau « Gasoline » avec sa prod et son ambiance que je trouve toujours aussi parfaites.
Cette semaine est donc sorti « You Need A Dog« , qui prend le contre-pied des éternels morceaux autour des déceptions amoureuses, choisissant de les traiter sous le ton de l’humour et l’ironie en se demandant si finalement la description du compagnon idéal ne ressemble pas le plus à celle d’un de nos animaux de compagnie favoris. Le tout traité sur une prod tout en rupture, c’est le cas de dire, avec un changement total et abrupte entre les couplets et le refrain. Surprenant à la première écoute, mais rapidement addictif et qui devrait très bien fonctionner sur scène. Et cela tombe bien vu que Las Aves est franchement plaisant en live, pour les avoir vu plusieurs fois ces dernières années.

A noter que clip est sorti dans la foulée, réalisé par Jules Cassignol, également membre du trio.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *