Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
L'autre actualité musicale et cinématographique

Mes Victoires de la Musique

Mes Victoires de la Musique

Jouons à un petit jeu. Quels seraient mes Victoire de la Musique, cérémonie souvent décriée et il faut bien le dire parfois à raison pour son côté un peu élitiste et sa méconnaissance souvent assez profonde de ce qu’ils appellent « musiques urbaines » ?

Il est à noter quand même que, même si je considère que beaucoup de nommés réels n’avaient rien à faire là, il en faut pour tous les goûts et j’ai eu quelques agréables surprises quand même, notamment en voyant Cascadeur remporter une victoire malgré une médiatisation très faible de son excellent album. Ou celle de Benjamin Clementine. Pour The Dø et Christine & The Queens, disons que c’était plus évident.

Voici mon palmarès, du moins pour les catégories principales.

—————

Les nommés pour le trophée de l’Artiste Masculin de l’Année 2014
– Cascadeur
– Koudlam
– Sébastien Tellier

Et le vainqueur est…

Koudlam, parce que le comeback de cet artiste aux multiples facettes (aussi à l’aise en musique que dans l’art pictural ou vidéo), quatre ans après l’incroyable album Goodbye, avait des allures de « Retour du Roi ». Evidemment loin des canons mainstream qui peuvent passer en boucle en radio, mais qu’importe.
—————

Les nommés pour le trophée de l’Artiste Féminine de l’Année 2014
– Christine & The Queens
– Emilie Simon
– Olivia Merilahti (du groupe The Dø)

Et la gagnante est…

Emilie Simon, parce qu’elle vole loin au-dessus de la concurrence quand bien même son album Mue n’est probablement pas le meilleur qu’elle ait sorti et que j’aimerais qu’elle revienne un peu plus à ses premières amours plus digitales. Elle avait d’ailleurs il me semble gagné véritablement le trophée dans la catégorie electro par le passé.

—————

Les nommés pour l’Album/Mixtape/EP Révélation (oui je triche un peu normalement c’est album seulement)
– Beny Le Brownies pour Pre-Dora
– Boys In Lillies pour Hatching EP#2
– Chill Bump pour Ego Trip

Et le vainqueur est…

Beny Le Brownies, parce que je n’ai rien entendu d’aussi prometteur et différent dans le Hip Hop hexagonal depuis longtemps.

—————

Dans la catégorie Album de Musiques Urbaines les nommés sont
– Fuzati & Orgasmic pour Grand Siècle
– Guts pour Hip Hop After All
– Ibrahim Maalouf & Oxmo Puccino pour Au Pays d’Alice…
– Lucio Bukowski & Nestor Kéa pour l’Art Raffiné de l’Ecchymose

Et la récompense revient à…

Guts, même si la concurrence était de très haut niveau cette année, parce que c’est un tel hommage au Hip Hop que l’album mérite aussi qu’on le lui rende.

—————

Passons aux nommés pour L’Album de Musique Electronique ou Dance :
– Cascadeur pour Ghost Surfer
– DyE pour Cocktail Citron
– Koudlam pour Benidorm Dream
– Mr. Oizo pour The Church (il est à noter qu’à l’époque de Flat Beat il avait remporté une Victoire)

And the winner is…

Koudlam, parce que !

—————

Avant dernière catégorie, celle de l’Album Rock

A vrai dire je n’ai retenu que The Dø et le très bon Shake Shook Shaken parmi les groupes francophones l’an passé.

—————

Pour terminer, la Chanson Originale de l’Année avec les nommés suivant :
– Cascadeur pour Casino
– Emilie Simon pour The Eye Of The Moon
– Koudlam pour Benidorm Dream
– Lucio Bukowski & Nestor Kéa pour L’Art Raffiné de l’Ecchymose
– Sébastien Tellier pour Comment Revoir Oursinet

Et je décerne cette Victoire à…
Sébastien Tellier, parce que ce morceau c’est de la folie pure avec ses presque 15 minutes qui retracent tous les âges de l’enfance à l’adolescence (romancée) de son compositeur au travers de sa relation avec son « doudou ». Et en live c’est encore plus beau !

Désolé Kendji, ce sera peut-être pour l’an prochain… Ou pas !

Autres articles qui pourraient vous intéresser

  • mia

    parfait!!!!