Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
L'autre actualité musicale et cinématographique

Critique : Dead Snow 2 : Red vs. Dead

Critique : Dead Snow 2 : Red vs. Dead

Il y a cinq ans sortait Dead Snow, avec son scénario barré à base de zombie nazis en mal de pièces d’or. Le projet avait tout de « l’ofni » fait pour plaire aux fans de série Z, de Braindead et Evil Dead, influences assumée du réalisateur Tommy Wirkola. Pour autant le résultat n’est pas vraiment à la hauteur malgré toute la bonne volonté mise en oeuvre.
Je ne comptais donc pas voir cette suite avant que l’on m’en parle en bien et que pas mal de critiques positives provenant de fans du genre viennent poindre un peu partout sur Internet. De quoi attiser ma curiosité.

Force est de constater que celle-ci fait mieux sur à peu près tous les points. Si le premier film se complaisait un peu dans ce côté hommage à ses maîtres, le metteur en scène norvégien les oublie cette fois un peu, parvient à offrir une véritable identité à son film et à enfin se lâcher. Il ne garde que les points forts du premier pour mieux les amplifier jusqu’à l’extrême, délaisse un peu les habituels clichés des slashers ou « cabin movies » pour un résultat encore plus loufoque et original.
En résulte un film qui ne respecte rien avec son humour ultra noir (ou plutôt rouge sang). Que ce soit les familles lambda, les geeks, les américains (une Zombie Squad aussi débile que fun), les enfants, les handicapés… Tout y passe et même les zombies en prennent pour leur grade. Rien ne nous est épargné : les têtes explosent, les corps se décharnent, les boyaux servent de siphon,… Mais ça reste toujours drôle voire parfois jouissif pour qui aime le genre.

Evidemment on nage tout du long dans le grand n’importe quoi avec pour point de départ un héros qui se fait greffer un bras zombie et en trouve sa force décuplée et le pouvoir de réveiller les morts, mais ça fait pleinement partie du festival, ça reste maîtrisé et c’est parfait comme ça.
Aussi, comme le premier film avait bien marché et que son réalisateur a depuis fait une incursion à Hollywood en revisitant Hansel & Gretel (il aurait pu s’en passer par contre 🙂 ), cette suite a récupéré un plus gros budget globalement bien utilisé. La meilleure idée du film reste d’opposer les zombies-nazis à de gentils zombies. Il en ressort quelques scènes vraiment savoureuses, notamment avec le zombie qui deviendra le compagnon des héros tout au long du film.

Pour qui aime le gore et se sentent aptes à rire de tout, Dead Snow 2 est à voir absolument, ce même si vous n’avez pas accroché au premier. Bien s’il s’agisse d’une suite plus que directe (le film commence pile poil là où le premier s’est arrêté), il n’en est pas moins différent, survitaminé et surtout infiniment plus délirant. Probablement même amené à devenir culte pour beaucoup.

Autres articles qui pourraient vous intéresser