Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
Webzine et Webradio accros à la musique sous toutes ses formes

Les Sélections CultureAddict 2020 Vol. 8 : le corps et l’âme

CultureAddict CultureAddict

Les Sélections CultureAddict 2020 Vol. 8 : le corps et l’âme

Malvina Meinier – Corpus

Il y a quelques semaines j’évoquais ici le morceau « Sous Les Toits » de Louxor et Malvina Meinier, l’occasion alors de terminer par un léger teasing du nouveau projet de cette dernière, sorti ce vendredi 19 juin mais qui hante mes écoutes depuis quelques semaines déjà.

Les 5 nouveaux titres qui composent « Corpus » fonctionnent en diptyque avec son précédent EP « Anima » , l’ensemble formant une sorte d’album bâti autour de certains concepts médicinaux séparant corps et âme.

Et s’il y a un an, « Anima » présentait une Pop expérimentale (transcendantale serait même un mot plus juste), emplie de sons digitaux et retravaillant largement la voix de Malvina via l’auto-tune, « Corpus » prend donc logiquement le contre-pied et lui répond de façon plus organique dans le fond comme la forme.
L’addition des deux EP forme un petit bijou au cœur de cette étrange année 2020, projet de longue haleine conçu par une artiste aux talents multiples mais dont les subtilités apparaissent et s’apprécient justement aussi dans la durée.

Pour encore mieux mettre son ambiance, ses sonorités et thématiques en valeur, y avait-il meilleur endroit qu’une église ? Probablement pas, et c’est justement celle du Gesu à Toulouse qui a été choisie pour tourner une session live du morceau « Birth » . À noter d’ailleurs la présence de Louxor parmi les musiciens.

Bien que je n’aime pas trop jouer au jeu des comparaisons avec d’autres artistes, de peur de dénaturer les univers propres à chacun, il est difficile de ne pas penser aux détours de quelques notes aux travaux de FKA Twigs et Björk. Loin d’être les références les moins flatteuses évidemment et peut-être vous donneront elles aussi l’envie d’en écouter plus.
Si c’est le cas tant mieux car « Corpus » coexistant avec « Anima » , je le remets ici.

Ananda – Carry On

Au milieu de la période sombre à bien des égards dans laquelle nous vivons, beaucoup d’artistes ont su nous rendre le temps un peu moins long, qu’il s’agisse de performances lives à domicile, de clips façon DIY ou plus simplement en produisant de nouveaux morceaux, bien aidés par l’avènement de plus en plus généralisé des home studios.

C’est donc inspiré par les difficultés du confinement que Ananda a récemment sorti en indépendant « Carry On » , invitation électronique à aller de l’avant et surmonter les obstacles qui s’amoncellent sans cesse plus nombreux face à nous.

Une jolie note positive mise en image par ses propres soins dans la vidéo ci-dessous.

Un album devrait suivre en fin d’année, et on peut logiquement espérer encore quelques morceaux ou extraits d’ici là, mais en attendant, Ananda accompagne la sortie de « Carry On » d’un mix d’une bonne vingtaine de minutes sur sa page SoundCloud, au sein duquel on retrouve des extraits de Metronomy, Borussia ou encore Brodinski.

Marty de Lutèce – Cruel été

Revenons à présent à des tendances plus Hip Hop et avec un artiste dont j’ai déjà plusieurs fois parlé ici, notamment pour son morceau « Beretta » .
Il y a une semaine paraissait le dernier projet de Marty de Lutèce porté par les singles « Monday » et « Nudes » ces derniers mois.

Parmi les sept titres de cet opus, je verrais bien « Brûler » voir ses écoutes grimper assez facilement sur les plateformes en cas de mise en avant. D’autant qu’y figure la chanteuse BRÖ qui fera rapidement parler d’elle, déjà présente cette année sur une compilation Kitsuné Parisien.
Mais à titre personnel, celui sur lequel je boucle le plus restera le titre éponyme « Cruel été » , typique du savant mélange de Pop française et de Rap que Marty parvient à doser dans ses productions.

Un projet idéal pour cette période de transition, souvent faite de phases mélancoliques et solitaires, mais baignée dans des rayons de soleil musicaux qui sentent bon l’appel du déconfinement.

Haute – Too Tight

Si l’on a pu voir assez régulièrement Anna Majidson et Blasé apparaître en solo dans divers projets ces deux dernières années, le duo qu’ils forment en tant que Haute s’est fait bien rare depuis le single « Precious » et son prédécesseur « Shut Me Down » qui les amena à apparaître sur a chaîne Colors mais aussi en Festival, ayant pu assister à leur prestation à Rock en Seine en 2018.

Paradoxalement, c’est un sentiment mêlant plaisir et tristesse qui accompagne « Too Tight » . Plaisir parce que le single est vraiment cool et bon déjà, mais surtout parce qu’il est l’occasion de l’annonce d’un premier album dont la sortie est fixée au 3 juillet prochain.
Mais entouré d’une certaine forme de tristesse parce qu’il sera aussi le dernier en tant que Haute, Anna et Romain ayant décidé de tourner cette page et de continuer à développer leurs projets sous d’autres formes.

Hier est sorti le clip de « Too Tight » , réalisé à 360° par Samuel Bloch et qui s’appréciera donc d’autant mieux si vous possédez chez vous un casque de VR.

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *