Tape un ou plusieurs mots-clés et appuie sur Entrée pour valider. Fais Échap pour annuler.
L'autre actualité musicale et cinématographique

[Live Review] CunninLynguists @ Le Trabendo, le 08/11/2015 : toujours aussi efficace

[Live Review] CunninLynguists @ Le Trabendo, le 08/11/2015 : toujours aussi efficace

C’est la troisième fois que je me suis retrouvé face à un live CunninLynguists. La première fois, c’était au Point Ephémère en 2011. Ils avaient alors, accompagné du très bon PackFM fourni une excellente prestation qui avait mis toute la fosse en sueur. Il y a un peu plus d’un an, c’était cette fois à La Maroquinerie que je les retrouvais pour une soirée une fois de plus réussie et qui fut aussi l’occasion de découvrir Sadistik, depuis auteur d’un très bon EP avec Kno, ce dernier étant par ailleurs survolté ce soir-là.

Le Trabendo, salle dans laquelle je n’ai encore jamais eu de déception musicale, les accueillait cette année pour un concert qui avait la particularité de ne pas se faire en période de promo. On pouvait donc s’attendre à une sorte de best-of mais j’y reviendrai plus tard. Parce qu’il faut bien commencer par le commencement et donc par les premières parties du soir qui, des fois que je n’aie pas été assez clair dans le premier paragraphes, sont habituellement de bonnes trouvailles. Double ration cette fois puisque nous avons eu droit pour débuter au groupe français Dirty Zoo suivi de Sheisty Khrist, un habitué de l’univers CunninLynguists. Si celui-ci a bien fait son boulot durant son court passage (agrémenté d’un retour durant la partie principale quand même), la vraie belle surprise est à mettre à l’actif du groupe parisien. Dans un style festif qui évoquait inévitablement les belles heures d’un Saïan Supa Crew, y compris dans la gestuelle sur scène, ils m’ont en quelques minutes convaincu d’en découvrir plus, ce que je me suis empressé de faire à peine rentré. J’en profite donc pour dire que leurs deux EP existants sont de très bonne facture, qu’ils gagneraient à être plus connus et que j’attends la suite, à priori prévue pour le début d’année prochaine si j’en crois ce qu’ils ont annoncé ce soir là.

Vint enfin le moment attendu par tout le public. Comme à leur habitude, Kno, Deacon The Villain et Natti ont donné ce qu’il fallait pour que le public sorte largement satisfait. Peut-être un chouilla court en regard du nombre de sons qu’ils pourraient faire (ou plutôt qu’on veut entendre), mais cela reste largement au-dessus de la durée moyenne d’un concert de Hip Hop US. Comme prévu, nous avons effectivement eu droit à une setlist composée de la plupart de leurs sons les plus connus, plus une courte partie offerte à Natti en solo.
Difficile d’y voir quelque chose à redire, c’était juste vraiment bien ! Pour autant ce n’était sans doute pas le meilleur show des 3 auxquels j’ai assisté. Peut-être parce que Kno n’avait pas tout à fait sa gouaille habituelle ou juste parce qu’une légère lassitude point naturellement après ces performances finalement assez rapprochées, surtout lorsqu’il n’y a pas de nouveaux sons à présenter. Mais c’est plus du pinaillage qu’autre chose.

La bonne humeur était présente toute la soirée, le talent aussi. On est tous sorti le sourire aux lèvres et il est probable que j’en redemande encore la prochaine fois ! Si possible quand même avec du neuf.

Autres articles qui pourraient vous intéresser